Vous êtes ici : Accueil

Master de Mathématiques
parcours Statistique et données du Vivant

Présentation

Le Master spécialité Statistique et Vivant est une formation à visée professionnelle en deux ans.

Elle répond à un besoin croissant sur le marché de l’emploi d’ingénieurs en statistique dans de nombreux secteurs et notamment dans les domaines des sciences du vivant. Elle a pour objectif de former des spécialistes en traitement et analyse de données par des méthodes statistiques, ayant de solides compétences techniques avec des connaissances théoriques en statistique et mathématiques appliquées et pratiques dans l’analyse de données issues du vivant. Un fort accent est mis sur les aspects informatiques (bases de données, algorithmique, simulation, logiciels de statistique) et sur la professionnalisation avec un stage dès la première année et la possibilité d’une formation en alternance en deuxième année.

L'ouverture à l'analyse de données du vivant s'effectue en partenariat avec les masters Biologie, Santé, Sciences du médicament (BSSM) et Biologie, Ecologie (BE) avec la mutualisation de certains enseignements.

Conditions d'admission

M1 : Etudiants titulaires d'une licence scientifique (Mathématiques, Mathématiques Appliquées, Biologie), ou d'un autre diplôme équivalent.

M2 : Etudiants titulaires d'un master 1 Statistique et données du Vivant ou d'un autre diplôme équivalent.

Contacts

- Hermine Biermé
- Farida Enikeeva

Les candidatures à une inscription à l'Université de Poitiers sont ouvertes du 4 mars 2016 au 31 mai 2016.

Plus d'informations sur le dépliant de la formation.

Compétences scientifiques visées

-mathématique : maîtrise des principaux outils de la modélisation et du calcul (probabilités, statistique, techniques numériques)
-vivant : compréhension et analyse de données issues du vivant (biologie moléculaire, médecine, biologie végétale, ...)
-modélisation probabiliste : développement de modèles discrets ou continus pour l'analyse statistique et les applications au vivant, techniques de simulation et de prévision
-modélisation statistique : maîtrise du choix et de l'estimation des modèles statistiques de base (modèles linéaires, ANOVA, séries temporelles, mélanges, estimation paramétrique et non paramétrique), mise en place et traitement d'un plan d'expérience
-fouille de données : notions théoriques sur les bases de données, techniques factorielles d'analyse des données, classification
-logiciels : maîtrise des logiciels R et SAS, initiation à Matlab, Scilab

Pourquoi faire cette spécialité ?

-Forte augmentation des besoins en compétences mathématiques et statistiques, notamment en bio/médecine, lié au Big Data (l'un des grands défis de la décennie 2010-2020): Le "chargé de modélisation des données" (ou Data Scientist) est jugé comme le métier le plus attractif du 21ème siècle!
-Très bonne insertion professionnelle des Masters Mathématiques appliquées/Statistique: 75% ont le statut cadre et 67% obtiennent un CDI après moins de 8 mois avec un salaire médian plutôt élevé à 30 000 euros (source apec et ministère)
-Nombreux débouchés possibles: ingénieur ou chargé d'études statisticien, chef de projet datamining, biostatisticien, analyste clientèle

Exemples de débouchés visés

Secteur Médical et Biomédical

Industrie
-Industries médicales et laboratoires pharmaceutiques
Par exemple, un biostatisticien est chargé de planifier les analyses statistiques avec la méthodologie statistique.
-Entreprises de Biotechnologies
Par exemple, un data analyst ou chef de projet datamining procède aux analyses biostatistiques de recherche et de validation de biomarqueurs.
- Sociétés de recherches biomédicales
Par exemple, dans l'industrie cosmétique, un chargé d'études digitales effectue des études pré-cliniques d'enquêtes épidémiologiques et s'occupe de la méthodologie des protocoles.

Organismes publics
-Instituts de recherche: INRA, INSERM, CNRS
Par exemple, un ingénieur statisticien à l'INSERM effectue des recherches sur l'évolution des maladies de l'homme, un ingénieur de recherches en statistique à l'INRA s'intéresse à l'évolution du vivant en général (plantes-poissons...) et à la sélection d'espèce.
-Santé publique: CHU, CPAM
Par exemple, un biostatisticien peut effectuer une analyse statistique des essais thérapeutiques et ainsi évaluer la probabilité de rechute de patients atteints d'un cancer.

Autres secteurs de débouchés

-Environnement, Météorologie, Ecologie
-Industrie agroalimentaire: statisticien data-manager, chargé d'études statistiques
-Transport : Analyste clientèle, Ingénieur statisticien, Ingénieur R&D
-Energies: Ingénieur chercheur en risques industriels, Ingénieur de recherche en statistique
-Secteur secondaire: logistique, gestion de production, marketing
-Secteur tertiaire: banque, assurance, marketing, télécommunication

Pour plus de renseignements et de témoingnages, consulter la page web dédiée de la SfdS.

Organisation de la spécialité

-Des mathématiques appliquées: analyse matricielle, optimisation, algorithmes et modélisation probabiliste en S1
-Des statistiques: descriptives, inférentielles, exploratoires en S1, S2 et S3
-De l'analyse de données du vivant: 1UE par semestre mutualisée avec les masters Biologie, Santé, Sciences du médicament ou Biologie, Ecologie de l'Université de Poitiers.
-De l'informatique: pratique des logiciels de statistique (bases de données et des TPs dans chaque UE)
-De l'anglais en S1, S2 et S3
-De la professionnalisation: avec 3UEs d'outils professionnels et 2 stages (1 mois en S2 et 4 à 6 mois en S4)

Plus d'informations...

Poitiers : une ville où il fait bon étudier

-Avec une population constituée de 25 % d’étudiants, Poitiers est la première ville universitaire de France: plus d'infos
-Poitiers est en très bonne position dans le palmarès des villes de moins de 250 000 habitants où il fait bon étudier (voir le site de l'Etudiant)
-Découvrir Poitiers : site web de l'office de tourisme

 
 

Dernière mise à jour : 7 juillet 2014

Haut de page


 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50 - webmaster@univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales